Sociologie pour tous

Société Civile et éducation. Le partenariat à l’épreuve du terrain, Pierre PETIT

Société Civile et éducation. Le partenariat à l’épreuve du terrain. Sous la direction de Pierre Petit.

 

Sous la direction de Pierre Petit. Louvain-la-Neuve : Academia-Bruylant, 2010. 224 pp. 19,50 € en Belgique, 21€ hors Belgique.

http://www.academia-bruylant.be/index2.php?addr=fr2/fiche_2.php?id=2967

 

Dans le discours mondialisé du développement, l’éducation pour tous figure en bonne place parmi les objectifs du millénaire car elle conditionne la lutte contre la pauvreté dans les pays du Sud. L’urgence a été décrétée et vu l’incapacité des États à parvenir par leurs propres moyens à des résultats rapides, la mobilisation de tous les acteurs concernés a été prescrite, au premier rang desquels les organisations la société civile (OSC) : associations de parents d’élèves, syndicats d’enseignants, ONG, etc. Le secteur de l’éducation a ainsi perdu son ancien statut de « chose de l’État » pour devenir un champ privilégié des mécanismes de partenariat prônés par les institutions internationales. Dans ce nouveau contexte qui coïncide avec des politiques de décentralisation, les OSC sont censées apporter de nouvelles ressources, permettre une meilleure définition des besoins de base, améliorer la participation des groupes exclus et instaurer progressivement une « bonne gouvernance » impliquant des espaces participatifs à tous les niveaux.

Au départ de cinq enquêtes de terrain – quatre en Afrique (Bénin, Congo, Sénégal), une en Amérique latine (Argentine) – les auteurs du présent ouvrage se proposent d’analyser des situations concrètes où ce partenariat a pris corps. Apparaîtront ainsi une série d’hybridations mais aussi de divergences entre la rhétorique de la gestion participative et les logiques pratiques à l’œuvre dans les arènes locales de l’éducation. Le champ éducatif apparaîtra tel un espace où s’expérimentent de nouveaux modes de régulation, qui tendent ou non vers une gouvernance partagée mais qui restent toujours inscrits sur une trame de rapports de pouvoir préexistants et asymétriques.

 

Table des matières

•             Chapitre 1 : Les associations de la société civile et le partenariat éducatif (Pierre Petit et Gaël Comhaire)

•             Chapitre 2 : Les associations de parents en Afrique subsaharienne francophone (Gaël Comhaire)

•             Chapitre 3 : Le modèle participatif à l’épreuve du champ éducatif congolais (RDC) (Sonia Mrsic-Garac)

•             Chapitre 4 : Participation des acteurs et décentralisation au Sénégal. Étude de cas du « projet d’école » (Céline Vandermotten)

•             Chapitre 5 : Revendications syndicales et gouvernance du service public de l’éducation au Bénin : discours et pratiques (Azizou Chabi Imorou)

•             Chapitre 6 : « Voulez-vous apprendre à faire des fleurs de papier ? » L’éducation non formelle comme stratégie de lutte contre la pauvreté (Olivia Ange)

•             Chapitre 7 : Postface (Marc Poncelet)

 

 

Félicitations à Pierre Petit, et plein succès à cet ouvrage collectif!

L'éditorialiste de SPT



03/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1304 autres membres