Sociologie pour tous

Décès de Claude Assaba: une perte pour les Sciences sociales

C'est le cœur rempli d'émotions que nous avons appris hier soir le décès de l'un des monuments de la socioanthropologie béninoise et au delà, mondiale.

En effet le décès du professeur Claude ASSABA , éminent spécialiste des questions de développement, enseignant avec doigté aussi bien la sociologie que l'anthropologie principalement du point de vue communication et santé, et averti dans quasiment  tous les domaines de la connaissance socioanthropologique, marque la disparition à jamais d' une des rares bibliothèques de choix dont dispose le monde scientifique mondial, principalement la FLASH à l'université d'Abomey-Calavi.

Titulaire de plusieurs thèses de doctorat aussi bien en sociologie comparée qu'en anthropologie, le septuagénaire assurait encore il y a peu des enseignements en question de développement, version environnement. Il aura été emporté par son dévouement à  la chose pédagogique, certainement pris par le désir de toujours servir ses étudiants, oubliant que le mal contre lequel il luttait depuis plusieurs années s'était terré en lui, pour mieux l'abattre, au désespoir de tous.

Claude ASSABA a  publié notamment aux éditions CLAS il y a peu,  METHODOGUE ou METHODIQUE, un ouvrage de méthodologie où il explique de façon simplifiée la démarche en sciences sociales notamment en sociologie et anthropologie pour rendre scientifiquement valide une recherche.

Il est également l'auteur de VIVRE ET SAVOIR EN AFRIQUE: Essai sur l'éducation orale en yoruba, ouvrage dans lequel il souligne l'importance d'insister sur le fait qu'éduquer, être éduqué et s'éduquer ne traduisent rien d'autre qu'apprendre à vivre. Vivre avec soi, vivre avec les autres, vivre dans le monde.

Or, vivre n'a de sens que quand je sais ce qui me fait vivre et quand je sais vivre. Vivre et savoir en Afrique, en s'attachant à  décrire et à expliquer l'expérience à  la fois singulière et universelle des Yoruba du Bénin, illustre à  l'intention de toute l'Afrique et des autres régions du monde comment se fait cette rencontre entre le vivre et le savoir.

Du côté de la sociologie des religions, il a signé une éminente thèse de 326 pages: POUVOIR YORUBA: DIMENSIONS SACRALES ET COGNITIVES (ETUDE DE CAS EN REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN).

Le décès du professeur Claude ASSABA est une grande perte pour le département de sociologie anthropologie de la faculté des lettres, arts et sciences humaines(FLASH) de l'université d'Abomey-Calavi ex UNB, qu'il aura contribué à façonner.

A cette heure où nous ne pouvons que pleurer la perte de cet être qui contribua à la formation de milliers d'étudiants sous tous les cieu, 

Que le monde scientifique reçoive nos plus attristées condoléances!



29/05/2007
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1305 autres membres